Portraits

Marie-Céline VERIN, référente de la cellule animation au service des Affaires culturelles de la Ville de Pointe-à-Pitre

Présentez-vous.

 Je m’appelle Marie-Céline VERIN et j’ai 51 ans. Je suis mère d’une jeune fille et je suis originaire et habitante du quartier de Lauricisque, à Pointe-à-Pitre.

J’aime la ville de Pointe-à-Pitre : j’ai eu la chance de pouvoir y évoluer. J’ai vécu tout d’abord dans les petites cases de Lauricisque avant de déménager à la Tour Gabarre et maintenant, je vis à la résidence Bergevin. Je suis véritablement pointoise !

Pouvez-vous nous parler de votre service ainsi que de vos missions au sein de la Ville de Pointe-à-Pitre ?

J’ai commencé à travailler à la ville de Pointe-à-Pitre en 2000 au sein de l’Office Municipale de la Culture. Pendant 8 ans, j’ai coordonné l’ensemble des activités de la ville en matière de culture, en échangeant de manière étroite avec les associations des quartiers.

J’ai intégré le service des Affaires culturelles en 2008 suite à l’obtention du concours d’animateur territorial.

Aujourd’hui, ma force est de pouvoir proposer différents types d’activités à l’ensemble des administrés pointois en matière de culture : je suis pour le renforcement du lien intergénérationnel. Pour moi, l’animation consiste à répondre à un besoin et à valoriser l’humain dans son environnement.

Comment percevez-vous l’évolution dans vos missions au quotidien ?

Ma mission première reste d’amener la culture dans les quartiers et de sensibiliser les publics les plus éloignés à cette thématique.

Nous sentons que le public est de plus en plus demandeur en matière de culture : c’est pour cela qu’il est nécessaire de renforcer le lien entre la Ville et la population.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que Pointe-à-Pitre fait partie d’un ensemble et d’une communauté

d’agglomération. Les échanges doivent également être renforcés à cette échelle.

Quelle vision avez-vous pour le Pointe-à-Pitre de demain (d’ici 3 ans ou 5 ans) ?

Je souhaiterais que la ville de Pointe-à-Pitre puisse devenir à nouveau une référence en matière de culture et de brassage d’idées, une véritable ville Lumière !

Il existe de nombreuses compétences qui doivent être mises en avant et je pense que la Municipalité peut les aider à progresser. 

M. BOUDINE, agent de la ville, est exemplaire et nous l'en remercions vivement.

Depuis plusieurs semaines, une décharge sauvage d'encombrants s'était organisée à Bergevin. Il y a quelques jours, M. BOUDINE, agent de la ville, a procédé au tri et à leur enlèvement avec son véhicule personnel. Son implication est exemplaire et nous l'en remercions vivement. C'est dans le même esprit que ce matin, les agents du cimetière de la ville ont procédé au nettoyage du lieu et de ses alentours.