Pointe-à-Pitre, ville décor

 

Pointe-à-Pitre, ville décor

Depuis tantôt, la ville de Pointe-à-Pitre, s’est toujours organisée pour accueillir des équipes de tournage de films en leur facilitant l'accès à des sites publics et privés, en leur délivrant des autorisations d'occupation d'espaces publics, parfois jusqu’à la mise à disposition d’espaces d’entreposage de leurs matériels et la pose de barrières pour interdire le stationnement et la circulation momentanément dans les rues.


Vous êtes à la recherche d’un lieu de tournage à Pointe-à-Pitre ?

Sensibilisée par le Bureau d'accueil des tournages de Guadeloupe à la Direction de la Culture et des Sports de la Région Guadeloupe, la ville de Pointe-à-Pitre a recensé un certain nombre d’espaces urbains et d’équipements référencés dans son patrimoine afin d’aider les régisseurs dans leur choix de décors. Pour se faire, elle a réalisé un livret de repérage mettant en scène la ville. Il vise à la montrer telle qu’elle sera saisie par la caméra.  Pour téléchargez le livret, cliquez ici !


La Direction de la communication de la ville de Pointe-à-Pitre travaillant en étroite collaboration avec le bureau de tournage du film de la Région a bien compris la demande des cinéastes. Ainsi, le choix des sites a son importance, leur mise en valeur n’obéit pas forcément aux codes esthétiques couramment admis dans les documents de communication urbaine. « Il ne s´agit pas d´une esthétique de "conformité", telle que celle qui est véhiculée par les plaquettes de marketing territorial, mais d´une anti-esthétique qui exploite l´élément inédit, trouble, peu courant et semble jouer sur un registre d´hyperréalité. » Source : Maria Gravari-Barbas, ESTHUA, Université d´Angers, France « La "ville décor" : accueil de tournages de films et mise en place d'une nouvelle esthétique urbaine », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Dossiers, document 101.


Vous êtes un particulier propriétaire d’un lieu qui se prêterait à un tournage ?

 

Vous souhaitez mettre à disposition auprès de cinéastes une propriété privée dont vous êtes le propriétaire, n’hésitez pas à vous enregistrer sur le plateforme FILM France en cliquant ici !

 


Quelques chiffres de l’industrie du film des géants américains Netflix et Amazon :
(Sources émanant du Bureau d'accueil des tournages de la Région Guadeloupe
).

  • Les géants du film américain : NETFLIX ET AMAZON :

Selon les catalogues de distribution de films en ligne (les nouveaux diffuseurs) à travers le monde, l'américain Netflix arrive en tête avec 4 566 films et 1 114 séries produits et diffusés, suivi d’ Amazon dans la foulée. Egalement en tête des consommateurs, les américains…
A la surprise générale, en 2017, la Guadeloupe forme avec les Etats-Unis et la Martinique, le top 3 mondial avec 3 775 films et 807 séries consommés par les internautes de Guadeloupe.

La France hexagonale pointe à la 72e place avec 1 510 films et 396 séries.

 

Quelques pistes d'opportunités pour la Guadeloupe ?

Les géants américains Netflix et Amazon proposent en flux continu leurs programmes à 210 millions d’abonnés dans le monde. Netflix investit ainsi 6 milliards de dollars dans la production de fictions par année, pour diversifier ses contenus et répondre à la demande.
 

  • La Guadeloupe, territoire le plus incitatif…

La diversification recherchée passe nécessairement aujourd’hui par la conquête de nouveaux décors et lieux de tournage. Avec plus de 100 millions de téléspectateurs par semaine, grâce à la série britannique « Death in Paradise », la Guadeloupe cesse d’être seulement une terre consommatrice d’images et se fait remarquer pour son dynamisme en matière d’accueil des tournages, ses incitatifs défiant toute concurrence. La Guadeloupe a donc toutes les chances de son côté pour conquérir de nouveaux marchés cinéma et audiovisuel en faveur du développement local.
 

  • Nos atouts en Guadeloupe :
    • Plus de 350 techniciens dont 150 qualifiés « High-en TV Drama » ;
    • 2 fonds d’aide (écriture, développement, production, postproduction, diffusion, distribution) au service des producteurs locaux, nationaux et étrangers ;
    • Un équipement à la hauteur des productions de toutes tailles ;
    • Une qualité de vie et un accueil incomparable sur 1 710 km2, aux portes des U.S.A avec 3 000 heures d’ensoleillement par an ;
    • Un coût de production réduit de 10 à 16% par rapport au national ;
    • Un crédit d’impôt pour production étrangère de 30% (TRIP).
    • Une gamme variée de décors (villes, plages, cascades, falaises, forts, volcan, campagne,…) ;
    • 325 hectares de zone industrielle sur un même site ;
    • 4 langues parlées sur le territoire ;
    • Plusieurs évènements dédiés au cinéma sur le territoire ;
    • Leader du groupement des commissions du film de la Caraïbe (S/C Unesco) ;
    • + 230 jours de tournages rémunérés par année, soit 75.000 heures de travail ;
    • Un Campus des Métiers et des Qualifications Cinéma et Audiovisuel.

Les manifestations locales autour du film :

Les 15, 16 et 17 novembre 2018, dans le cadre du « Caribbean Location Road Show », initié par la Région Guadeloupe en concertation avec la commission nationale du film « Film France », une rencontre avec des professionnels du film s’est tenue en Guadeloupe. La ville de Pointe-à-Pitre y a pris part car il s’agissait d’une opération de promotion en faveur de l’offre de décors et d’incitatifs dans la Caraïbe, singulièrement ceux de la Guadeloupe.

            

Il a été porté à la connaissance de l’assistance des chiffres non négligeables que revêt l’impact de l’industrie du film en Guadeloupe.

La ville de Pointe-à-Pitre accueille sur son territoire le « FESTIVAL PRIX DE COURT ». Il est organisé par l’Association PRIX 2 COURT (P2C), présidée par Alexandra ELIZE, entourée par une équipe de choix, composée de Steve ZEBINA , de Flora VEILLEUR, Teddy EDOUARD et Stévy MASSOUE. Il a pour but de favoriser l’émergence d’œuvres dont le thème ou le réalisateur a un lien avec les Antilles ou la Guyane, et de contribuer à leur visibilité. La 9e édition du FESTIVAL PRIX DE COURT a eu lieu du 28 février au samedi 3 mars 2018, simultanément sur les trois territoires que sont : La Guadeloupe, la Martinique et la Guyane.

Les membres du jury du Festival de courts-métrages Antilles Guyane qui a lieu du 20 au 24 février en Guadeloupe (Noom Diawara, Sabrina Ouazani, Loup-Denis Elion, Côme Aguiar, Krys, Anne Laforestrie) et invités d'honneur (Issa Doumbia, Eglantine Langevin) du festival Prix de Court 2019. Prix de court Pointe-à-Pitre.
 


Prise de Parole du Maire de Pointe-à-Pitre, Dr Jacques Bangou.


Les films tournés à Pointe-à-Pitre

     

ALL INCUSIVE

Réalisateur : Fabien Onteniente, 2018
Décor : Quartier Fond Laugier

Voir la bande annonce

LE REVE FRANCAIS

Réalisateur : Christian Faure, 2017
Décor : différentes places, rues et locaux de Pointe-à-Pitre

Voir la bande annonce

LE GANG DES ANTILLAIS

Réalisateur : Jean-Claude BARNY, 2015

Décor : cimetière de Pointe-à-Pitre

Voir la bande annonce

 

DEATH IN PARADISE

Réalisateur : Claire Winyard, 2017
Décor : Mémorial
ACTe
Production
: Red Planet Pictures Ltd - Pays :
Royaume-
Uni
Chaîne/plateforme : BBC

Voir la bande annonce

NEG MARON

Réalisateur : Jean-Claude Flamand-Barny (France, 2004)
Décor : Quelques décors de Pointe-à-Pitre

Voir la bande annonce