Plan Lumière de Pointe-à-Pitre

Un partenariat Public Privé Début 2011, la Municipalité décide de mettre en œuvre un Plan lumière à Pointe-à-Pitre. Réalisé dans le cadre de la Rénovation Urbaine de la Ville, il vise à rendre la cité pointoise plus attractive et aussi à lutter contre l’insécurité et autres nuisances et donc d’améliorer le cadre de vie des habitants. De plus il s’inscrit dans le développement durable.

Afin de mettre en place ce projet, la ville de Pointe-à-Pitre à établit le 13 janvier 2011 un contrat de Partenariat Public Privé (PPP) sur 15 ans avec les sociétés : Citéos, spécialisé dans le domaine de l’éclairage, Axians, espécialisée dans les systèmes d’informations et de communications sécurisés, Xéria, partenaire de la collectivité depuis plus de 50 ans, est spécialisé dans les réseaux électriques. Ce type de contrat (Partenariat Public Privé) permet à la ville de renouveler l’ensemble du parc d’éclairage en 3 ans grâce à un budget habituellement utilisé pour son simple entretien. De plus la municipalité, après 15 ans de partenariat, pourra récupérer un parc d’éclairage quasiment neuf. Objectifs : Les objectifs de ce partenariat sont à la fois :

  • Urbanistiques : accessibilité et lisibilité des espaces publics ou semi-publics, sentiment de sécurité, cohérence avec les réseaux de circulation, structuration générale du territoire,…
  • Scénographiques : mise en scène d’espaces, définition de critères esthétiques, de mobiliers, de teintes de lumière,…
  • Economiques : gestion du coût d’investissement et de fonctionnement, programmation d’économies  d’énergie et de la rotation du parc d’éclairage,…

Durant les trois premières années du projet le contrat prévoit la reconstruction du mobilier Eclairage public, la mise en lumière de monuments historiques, l’amélioration de la gestion de l’énergie et la remise en état de tous les carrefours à feux. Durant les quinze années du partenariat le contrat prévoit la gestion et maintenance de l’éclairage public et sportif, de l’ensemble des feux tricolores et de la vidéosurveillance, mais également de la conception et réalisation des illuminations festives.

  • Investissement : Le montant du contrat de Partenariat Public-Privé, pour une durée de 15 ans est de 33,262 K€.
  • Le budget est composé de 20 384 K€ d’investissement
  • Reconstruction sur les 3 premières années: 15 488 K€    
  • Renouvellement matériel après reconstruction : 3 400 K€
  • Renouvellement des câbles souterrains : 1 496 K€ 444 K€ de gestion énergétique 9 371 K€ de fonctionnement 5 443 K€ de frais financiers
  • Maintenance sur les 15 ans : 86 145 K€ Gestion des sinistres : 755 K€

 

Pointe-à-Pitre vue la nuit, vidéo réalisée par Citéos, spécialisé dans le domaine de l’éclairage

Le Bilan du PPP à 3 ans : Le délai d’installation de l’ensemble de l’équipement (soit 3 ans) a été respecté. Le parc d’éclairage de la Ville a entièrement été remis à neuf. De plus le plan Lumière a été étendu à tout le territoire, le programme de Rénovation Urbaine ne concernant habituellement que les secteurs de Chanzy, Henri IV, Bergevin, Centre-Ville et Lauricisque.

Ville Belle : le plan lumière a permis à la ville de mettre en valeur son patrimoine remarquable, qui lui a valu la labellisation ville d’Art et d’Histoire, et la redynamisation de la ville.

Ville Sure : les nouvelles installations inhérentes au Plan lumière constituent une strate supplémentaire contre l’insécurité dans le prolongement du dispositif de vidéosurveillance. La population en est pleinement satisfaite.

Ville efficace : les installations de sources de lumière sont plus efficaces et peu énergivores. Elles permettent  d’obtenir 30% de rendement lumineux supplémentaire sur l’ensemble du territoire.

Ville responsable : dans ce programme, les notions de développement durables ont été appliquées, par soucis de protection de l’environnement, de préservation du tissu social et de la vie locale, et par la conception de paysages nocturnes de qualité.

Rappelons que la Rénovation Urbaine de Pointe-à-Pitre, c’est:

- 3 secteurs conventionnés: Centre Ancien, RUPAP (Bergevin, Henri IV, Chanzy, Foncier du Stade) et Lauricisque ;
- 1430 logements sociaux à démolir ;
- 1476 logements sociaux locatifs à construire ;
- 736 logements en offre diversifiées à construire (logements libres, étudiants, résidences personnes âgées...) ;
- 30 000m2 d’équipements de proximité à construire (écoles, crèches, maison de quartier...) ;
- 29 691m2 de surfaces commerciales et bureaux à construire ;
- 454 417 802 € de budget global .