Le concept : L'envîle

L’env’île, c’est le process de redynamisation de Pointe-à-Pitre, qui a perdu plus de 5 000 habitants au cours de la dernière décennie. Il s’appuie sur le désir de ville et la volonté “d’être en ville” exprimés par une grande majorité de Pointois ainsi que l’intérêt de reloger les populations socialement défavorisées qui résidaient jusqu'alors dans les faubourgs. 

L’env’île, c’est la réponse de Pointe-à-Pitre à cette problématique avec un projet audacieux: redynamiser son coeur de ville dans le cadre de l’opération de Rénovation Urbaine, en y installant également des familles socialement défavorisées auxquelles on offre ainsi un parcours résidentiel qualitatif.  

Traditionnellement, pour recréer de la mixité sociale, les villes cherchent à proposer une offre de logement diversifiée dans des quartiers où prédomine de l’habitat social. Pointe-à-Pitre a choisi une option différente pour son centre-ville : recréer de la mixité en implantant dans des quartiers où prédominait une population plutôt aisée, des greffons de logements sociaux de qualité, réservés à des familles socialement défavorisées en provenance des territoires de projet  (immeubles à démolir).

C’est ce que nous appelons la mixité à flux inversé 

Schéma de la "mixité à flux inversé